By

Les 7 astuces à suivre pour réussir à échouer

Nos astuces pour réussir à échouer avec succès

Lorsqu’on entreprend, les idées fusent, on a la tête dans les nuages et l’esprit plein de rêves. Mais il y a une dure réalité à affronter, celle de l’échec de l’entrepreneur. Et oui, malheureusement on constate un taux de mortalité des entreprises d’environ 50% avant les 5 premières années d’existence (selon l’AFE).

Voici donc quelques astuces à appliquer si vous voulez que votre projet connaisse un échec cuisant.

 (Source : SFMIE)

1. Ne préparez pas de Business Plan complet, réaliste et réalisable

Un Business Plan complet est celui dans lequel on retrouve les réponses à des questions existentielles pour notre projet telles que :

  • Le domaine de l’entreprise
  • Les produits (ou services) proposés
  • L’analyse des résultats de l’étude de marché
  • L’analyse concurrentielle
  • L’analyse clientèle
  • La stratégie commerciale
  • Les ressources nécessaires (humaines, intellectuelles, financières et matérielles)
  • Les prévisions financières

2. Ne planifiez pas le financement

Avant d’entreprendre, vaut mieux d’une part faire appel aux aides proposées par différentes structures telles que le dispositif NACRE (pour les jeunes et les demandeurs d’emploi).

D’autre part, prévoir les dépenses nécessaires au bon démarrage du projet et à l’évolution de l’entreprise.

 

 

 

 

  • Dépensesde création (CFE, Dépôt de nom, intervention de conseils etc.)
  • Achat ou location de locaux
  • Dépenses charges fixes (loyer, personnel etc.)
  • Véhicule(s), équipement informatique ou matériel particulier

3. Ne réalisez pas d’étude de marché

L’étude de marché va permettre de définir les objectifs d’entreprise de manière précise. Pour cela, les recherches seront centrées sur :

  • La nature du marché et ses tendances
  • La clientèle ciblée (catégorie des clients potentiels)
  • La concurrence (positionnement par rapport à ces entreprises)

Ces thèmes constituent le noyau de l’étude de marché. Ils sont au centre des questions à adresser aux clients potentiels. Les réponses peuvent être collectés sous forme de questionnaire en ligne ou sur le terrain.

 

 

 

 

 

 

Attention à ne pas oublier que cette étude ne se fait pas pour avoir bonne conscience ou pour donner une bonne image de son entreprise. Elle est surtout un outil permettant de détecter notamment l’attractivité et la viabilité du projet.

Pour cela, il ne suffit pas que les personnes interrogées soient intéressées mais qu’elles soient réellement prêtes à acheter le produit proposé. Il est donc nécessaire de collecter les données les plus réalistes possibles, auprès de véritables clients potentiels.

4. N’ayez pas les connaissances et compétences nécessaires

Tout dépend bien sûr du projet d’entreprise mais en règle général, vaut mieux connaitre un minimum le domaine dans lequel vous vous lancez. Certains projets nécessitent plus des connaissances techniques, d’autres des connaissance théoriques. Dans tous les cas, vous n’êtes pas obligé d’avoir 10 ans d’expérience professionnel pour créer votre entreprise. Mais les compétences comme la détermination ou l’esprit d’initiative, le leadership, la rigueur, l’organisation et la communication par exemple avec les clients seront forcément un avantage pour entreprendre.

5. Ne répondez pas aux besoins des clients

La satisfaction des clients est primordiale pour la pérennité de l’entreprise. Pour cela, il est important de bien cerner leurs besoins pour ensuite mieux y répondre. On peut cerner plus facilement les attentes et les besoins des clients si on est en communication avec eux. Toutes les méthodes sont envisageables pour cela; par téléphone, par le biais d’enquête de satisfaction voire même lors d’une discussion en face à face. L’essentiel étant de pouvoir être analytique et réussir à décrypter ce qu’ils expriment. Les clients (et clients potentiels) doivent donc impérativement trouver une plateforme sur laquelle ils pourront apporter leurs commentaires ou suggestions (voire même des critiques) sur les produits proposés.

6. Ne soyez pas entouré des bonnes personnes

Vous avez beau avoir toutes les compétences requises, il faut autour de vous, une ou plusieurs personnes capable de vous soutenir et d’assumer les responsabilités qu’il aura à endosser. En plus des proches ou des partenaires, la place du networking n’est pas négligeable. Le réseau professionnel permet non seulement d’échanger, de se renouveler sans cesse mais également de développer une clientèle potentielle ou de nouveaux partenaires. Se constituer un réseau professionnel et réussir à l’entretenir restera toujours un avantage lorsqu’on est entrepreneur.

7. Baissez les bras au premier obstacle

Être persévérant(e), voila une attitude de gagnant(e). La vie d’entrepreneur(se) est pleine d’embûche, on ne le répète jamais assez. Déjà, avant de commencer l’aventure, il faut se mettre en condition mentalement. Se dire que ce ne sera pas facile tous les jours et se préparer à faire face à toutes les difficultés.

  • Préparez-vous mentalement
  • Planifiez vos journées, optimisez votre temps de travail grâce a la méthode Pomodoro
  • Anticipez vos problèmes et réfléchissez aux solutions envisageables
  • Ecoutez l’expérience d’autres personnes, essayez d’en tirer des leçons.
  • Soyez à l’écoute des critiques constructives
  • Investissez-vous un maximum dans votre travail
  • Gardez la foi, la confiance dans votre travail

Et sinon, vous pouvez jeter un coup d’œil aux formations qui peuvent être utiles lorsque vous entreprenez.

>>>>>>>> Ça vous a plu ?
Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir les prochains articles :

Sevgi

Curieuse de tout ce qui touche l'humain. Mon parcours englobant la psychologie clinique, les RH et la formation, ce sont ces domaines que j'aborderai en particulier (inshaAllah).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *