By

Nouvelles des lauréates 2016 : Emmanuelle de TerraHerba

« J’ai osé sortir de ma zone de confort, me montrer, me définir, et m’exposer « 

Elle a reçu le Prix spécial du jury l’année dernière pour son entreprise Terraherba, Emmanuelle nous a avait marqué en nous parlant de sa Mamie Thérèse et comment celle-ci lui avait habituer à marcher pieds nus dans la rosée du matin…

Un an après sa participation et son couronnement, le moins qu’on puisse dire c’est que telle un bourgeon au printemps, Emmanuelle et son entreprise ont éclos.

terraherba

Ce qui m’a aidé à développé et concrétisé mon projet

L’inscription dans un réseau d’entrepreneuriat a propulsé mon projet. J’ai su saisir les opportunités au moment où elles se présentées, parce qu’elles correspondaient à mon éthique et à mes aspirations. Je me suis inscrite dans l’économie sociale et solidaire qui me permettait d’allier cette question d’engagement social pour les autres, tout en développant l’aspect commercial et économique. J’ai adhéré à une monnaie locale pour encourager les clients à découvrir le potentiel de leur région et à profiter d’offres à proximité de chez eux. Je suis allée au Canada cet été, en stage dans les jardins de Floramedicina, grâce à un financement participatif. Je me sens aujourd’hui appartenir à une communauté de femmes herboristes, avec un savoir-faire, un savoir-être, et avec une pratique légitime, à développer et à faire reconnaître en France. J’ai fait des rencontres spirituelles inspirantes qui me conduisent aujourd’hui, à pratiquer davantage la méditation, le dikr, et la contemplation. Cela a un impact sur l’estime de moi-même, mes compétences et l’affirmation de ma pratique. Je me sens plus à l’aise aujourd’hui pour proposer des séances de relaxation et de méditation, en plus des consultations individuelles et des ateliers collectifs.

Les impacts du concours

Le concours d’AKB a été un grand défi pour moi. Rédiger mon parcours, donner envie de découvrir mon activité, venir sur Paris présenter un pitch. J’ai découvert une belle communauté, réceptive, encourageante et chaleureuse. Le prix a été une belle reconnaissance de mon activité et de mon parcours.

Savez-vous aussi que Valentina Canavesio, journaliste franco-américaine, est venue passer 4 jours avec moi filmer mes activités et ma vie quotidienne, pour réaliser un documentaire sur les femmes musulmanes en France ? Elle a choisi Terraherba suite à la finale d’Akb.
Par ailleurs, la communauté parisienne m’appelle et je rejoins l‘organisation d’un camp scout cet été au Maroc pour les ados, piloté par Jimmy Mazeroi et Myriam Lakhdar Bounamcha, avec comme thème le développement personnel. Je serai intervenante sur ce camp et je proposerai aux jeunes de faire des bilans thérapeutiques individuels, ainsi que de répertorier les plantes comestibles de la forêt d’Harhoura.
Après le concours d’akb, j’ai voyagé au Canada. Les portes de l’aventure se sont à nouveau ouvertes. Je rechausse mes chaussures de rando pour découvrir le monde et ses plantes. J’espère que beaucoup d’autres horizons s’ouvriront dans l’avenir. Tout cela un peu grâce à vous. J’ai osé sortir de ma zone de confort, me montrer, me définir, et m’exposer. Toute ma gratitude à l’équipe !
terraherba_sortie

Quand je doute de moi et de mes projets

J’essaie de me rappeler les objectifs personnels qui ont sous tendu mon lancement en entrepriseRetrouver une source d’épanouissement, par le contact à la nature et aux plantes. Redécouvrir mes potentialités, dépasser mes peurs, me recentrer pour être plus juste et plus compatissante avec moi même.

Etre au service d’une communauté humaine qui a besoin de retrouver de la joie et de la positivité, et ses capacités naturelles d’auto guérison. Concrètement, j’ai douté de la pérennité financière de mon activité et de sa rentabilité. Je me suis rapprochée d’une comptable qui m’éclaire sur mes choix financiers, m’aide à définir des objectifs et clarifie ma vision sur du long terme. Cette focalisation sur l’argent m’aide à être plus exigeante dans mes devis et propositions.

Quand je doute, j’enfile mes chaussures de marche, j’empreinte un chemin caillouteux, et j’écoute, j’observe, je sens, je touche. Et là… je m’éveille, je suis relié à l’Unique, et je me dis que j’ai une chance extraordinaire de faire ce que j’aime, et de pouvoir le transmettre. « En cas de doute, écoutez votre voix intérieure : en étant en accord avec vous-même, vous faites déjà le bon choix »

>>>>>>>> Ça vous a plu ?
Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir les prochains articles :

AkB

AkB

Association d'aide à la création et développement d'entreprise portée par les femmes des quartiers et de la diversité
AkB

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *