By

Mieux manier les couleurs grâce à la colorimétrie

Des astuces simples pour mieux comprendre les couleurs

Pour ce nouvel article, nous allons parler de colorimétrie mais attention ! Pas de grandes techniques ou de choses compliquées, le but étant de comprendre rapidement et facilement le domaine puis de pouvoir l’appliquer dans le quotidien, dans nos projets ou notre environnement.

La colorimétrie, en quelques mots

La colorimétrie, dans son terme général est l’étude de la couleur. Elle est utilisée dans plein de domaines différents comme l’imprimerie, la communication mais aussi la mode ou le relooking.

L’objectif commun à tout cela est de mesurer la couleur pour l’utiliser de la meilleure des manières.

Elle se mesure à laide d’un spectromètre, appareil de mesure permettant de décomposer une quantité observée de couleurs, d’un faisceau lumineux ou bien d’un mélange de molécules.

A la base…

La colorimétrie de base, celle qui étudie la réaction humaine sur les aspects de couleurs, à été développée au milieu du 19ème siècle mais fait partie aussi au départ du domaine chimique pour le dosage de produits tel que les peintures ou les vernis par exemple.

Ce n’est qu’après, à partir du 20ème siècle que la colorimétrie a été développée et utilisée dans des domaines plus larges tels que le stylisme, le relooking ou la psychologie moderne.

Dans notre quotidien

Ce qui est intéressant pour vous, jeunes lectrices entrepreneuses ^^, c’est de pouvoir utiliser cette colorimétrie dans votre quotidien ou même encore au sein de vos projets.

Par exemple, pour votre look, porter vos meilleures couleurs vous permettra de mettre en avant votre personnalité. Ainsi au delà de vous sentir bien, vous saurez présenter une vraie image vous représentant entièrement lors d’un rendez ou choix important de votre vie ou alors tout simplement pour se sentir bien avec soi-même.

Quelle couleur vous va le mieux ? Laquelle vous illumine ? Laquelle il faut éviter ?

Johannes Itten (19ème siècle), professeur et artiste peintre suisse, a identifié la relation entre les couleurs préférées, les harmonies colorées naturelles (peau, cheveux, yeux) et la personnalité de ses élèves. Il a donc étudié ce qu’on appelle le cercle chromatique, méthode la plus utilisée pour marier les couleurs en tout genre et qui a évolué au fur et à mesure du temps.

L’essentiel à connaître : la notion de couleurs, le noir et le blanc et leurs utilisations sur nous

La couleur n’existe pas sans lumière.

Quand on dit qu’une voiture est rouge, c’est que la composition moléculaire de la peinture absorbe tous les rayons lumineux sauf le rouge qu’il renvoie. C’est ce que le cerveau perçoit à travers l’œil.

Le noir et le blanc, eux,  ne font pas partie du cercle chromatique.

Le noir, c’est l’absence de couleurs. Le blanc, c’est l’association de toutes les couleurs.

C’est ainsi qu’avec ces notions de bases, nous pouvons analyser les couleurs qui pourraient nous représenter le mieux et évidemment bien nous aller.

Les spécialistes proposent de ranger nos teints et couleurs associées en 4 saisons :

  • Hiver : des couleurs froides et lumineuses

Vous êtes Hiver si vous avez :

  1. la peau rosée
  2. les lèvres roses
  3. parfois des rougeurs
  4. les yeux bleus, marrons tirant plus vers l’auburn
  5. les cheveux avec des reflets bruns foncés ou cuivrés

Vos couleurs se retrouvent dans la nature : Le ciel bleu d’hiver, les cyclamens, azalées, le houx, le sapin, etc.

Votre palette colorimétrique :

  • Printemps : des couleurs chaudes et lumineuses

Vous êtes Printemps si vous avez :

  1. la peau mielleuse
  2. des lèvres d’une couleur similaire
  3. Je peux avoir des taches de rousseurs, taches brunes
  4. Les yeux bleus tirant vers le vert, vert, marrons avec des éclats de jaune
  5. les cheveux avec des reflets dorés ou miel

Inspirez-vous également de la nature dans les tons jaunes orangés comme les magnolias, les jacinthe, etc.

Votre palette colorimétrique :

  • Automne : des couleurs chaudes et mates

Vous êtes Automne si vous avez :

  1. la peau mielleuse
  2. des lèvres d’une couleur similaire
  3. Je peux avoir des taches de rousseurs ou des taches brunes
  4. Les yeux verts, marrons avec des éclats de jaune
  5. les cheveux avec des reflets dorés ou miel

Jouez avec les tons rouge bordeaux ou jaune moutarde.

Votre palette colorimétrique :

  • Été : des couleurs froides et mates

Vous êtes Été si vous avez :

  1. la peau rosée
  2. les lèvres rosée
  3.  parfois des rougeurs
  4. les yeux bleus, bleus gris, marron tirant vers l’auburn
  5. les cheveux avec des reflets bruns foncés, cuivrés ou acajou

Utilisez les tons vieux rose et bleu gris.

Votre palette colorimétrique :

Les couleurs et leurs usages: un monde qui nous entoure

Au delà d’une utilisation personnelle, les tons et leur dérives peuvent aussi être utilisés dans des domaines plus larges comme par exemple la communication en entreprise (quelle couleur je vais choisir pour mon bureau ou mon site internet) ou la décoration d’intérieur (quelle couleur choisir pour un style qui me ressemble et recevoir les gens en leur inspirant quelque chose)

Nous pouvons ainsi nous baser sur trois critères importants :

  • La température psychologique (chaud ou froid)

L’idée ici n’est pas de débattre, mais il existe bel et bien un aspect température dans les couleurs. On dira simplement ici qu’il s’agit d’une sensation psychologique.

Par exemple, nous aurons vite l’impression d’avoir plus chaud dans une pièce aux murs orange que dans une pièce aux murs bleus qui, elle, dégagera davantage une impression de fraîcheur.

D’ailleurs, sur le cercle chromatique, elles sont opposées.

  • La luminosité (clair ou sombre)

C’est le degré de clarté dune couleur.

Pour éclaircir une couleur on lui ajoute du blanc. Pour assombrir cette même couleur on lui ajoute du noir.

Le blanc et le noir sont placés aux extrémités de l’échelle de luminosité. Entre les deux, on trouve toutes les nuances, de la plus lumineuse à la moins lumineuse.

  • La pureté (vif ou terne)

C’est le degré de saturation d’une teinte. c’est une couleur non diluée, ne contenant aucun mélange.

Il existe différentes façons de modifier la pureté d’une couleur : on ajoute du blanc à une couleur pour l’éclaircir, du noir pour la rendre obscure et du gris pour la ternir.

Voici donc, à travers ces explications, quelques petites astuces pour mieux comprendre l’utilisation des couleurs et ne plus se tromper quant à nos futurs choix de déco, de vêtements ou tout simplement d’environnement.

Peut être ne le savions nous pas, mais le bien-être passe aussi par les couleurs…

>>>>>>>> Ça vous a plu ?
Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir les prochains articles :

One Response to Mieux manier les couleurs grâce à la colorimétrie

  1. Virginie says:

    assalam alaykoum

    MachaAllah très bonne article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *