By

L’art de manier les couleurs

Comment utiliser les couleurs qui nous entourent ?

Nous allons aborder, dans ce nouvel article, la notion des couleurs, leurs utilisations dans tout domaine et comment arriver à les manier et s’en servir …

Qu’est ce que la couleur ?

Il est intéressant ici, d’étudier cette question plutôt du côté de notre aspect psychologique de la perception de la couleur. En effet, à titre tout à fait scientifique, la couleur est une simple perception visuelle de la répartition spectrale de la lumière (sorte de distribution de la lumière). MAIS, à titre beaucoup plus profond, la couleur est une sensation, une perception individuelle ou parfois même commune qui créée en nous un sentiment. Ainsi, la couleur n’est plus seulement neutre mais apporte à tout objet une appartenance, une propriété intrinsèque.

bloc_couleurs

Les couleurs sont donc omniprésentes autour de nous et nous apportent différentes sensations en fonction de leurs utilisations et représentations à travers différents objets ou environnements.

Deux exemple de l’utilisation de la couleur dans le domaine artistique : L’Ebru et l’art optique (« Op Art »)

  • L’Ebru est un art traditionnel turc qui consiste à créer des motifs colorés en appliquant des pigments de couleur au goutte-à-goutte ou au pinceau sur de l’eau à laquelle on a ajouté des substances grasses dans un récipient, puis à transférer ce motif sur du papier. Les artistes du « papier marbré » utilisent des méthodes naturelles pour extraire les teintures des pigments naturels qui sont ensuite mélangées à quelques gouttes de bile de bœuf (acide naturel). Les motifs les plus courants sont les fleurs, les feuillages ou les motifs ornementaux.

ebru_couleurs

Le plus intéressant dans cet art est la manière dont sa connaissance et son savoir faire est transmis. En effet, ces derniers sont transmis oralement et par la pratique dans le cadre de relations « maîtres-apprentis ». Il faut au moins deux ans pour acquérir le savoir-faire élémentaire de l’Ebru. Ainsi, cette tradition a déjà démontré l’amélioration des relations dans la communauté et le renforcement des liens sociaux (aucune distinction d’âge ou de sexe dans son apprentissage).

  • L’art optique est un terme qui s’étend à tous les types d’art fondés sur des jeux visuels ou des illusions d’optique. Le terme anglophone « Op Art » est utilisé pour la première fois en 1964 dans un article du Time intitulé « Op Art : Pictures that Attack the Eyes » (« des tableaux qui attaquent l’œil ») , c’est dire le pep’s qu’apporte cet art 🙂

Les artistes de l’Op Art joue avec le spectateur et surtout avec sa perception visuelle puisqu’ils créent des images qui paraissent bouger ou se déformer. Dans les années 20, beaucoup d’artistes, comme Kandinsky, se penche sur la question de la perception et des effets visuels mais il faudra attendre les années 50 pour que les premières œuvres voient le jour, basées sur le contraste du noir et du blanc donnant lieu au phénomène de « persistance rétinienne » apportant cet effet d’illusion d’optique au spectateur. Et c’est en 1965 à New York, que l’Op Art acquière toute sa célébrité et recueille une reconnaissance internationale lors de l’exposition au « MoMA » (Museum of Modern Art) appelée « l’œil attentif ».

bloc 3

De nos jours, l’art optique a pris sa place dans la mode et surtout les nouveaux genres graphiques que peut connaitre cette nouvelle société d’art technologique.

L’art, la manière et le jeu d’associer les couleurs

Maurice Denis, peintre français disait « « Un tableau est essentiellement une surface plane, recouverte de couleurs, en un certain ordre assemblées » et bien, je pense que dans la vie, dans tous domaines, cela reste la même chose. Notre tableau quotidien (travail, famille, amis…) doit être de mêmes circonstances, voire plus tel un  » magnifique et  gigantesque  tableau, recouvert de millions de couleurs merveilleusement bien assemblées » !

Aussi, pour assembler les couleurs, nous pouvons nous inspirer de différents moments historiques et artistiques :

  • Les temps préhistoriques : d’origine minérale ou organique : Les deux couleurs qui dominent largement dans l’art peint préhistorique sont le noir et le rouge / Nous pourrions donc les réutiliser de nos jours pour un style tamisé.
  • L’Egypte ancienne : Les Égyptiens de l’Antiquité donnaient aux couleurs principales une valeur symbolique issue de la perception qu’ils avaient des phénomènes naturels en corrélation avec ces couleurs : le jaune du soleil, le vert de la végétation, le noir de la terre fertile, le bleu du ciel ou encore le rouge du désert /Nous pourrions utiliser cette perception de nos jours pour agrémenter nos environnements : un tableau aux tons bleus dans notre salon pour donner une impression de lumière du ciel, une décoration aux tons rouge pour donner l’impression de chaleur du désert …
  • L’art chinois : Les couleurs en présence sont le noir ou toutes couleurs sombres représentant le YIN et les couleurs éclatantes pour le YANG comme le rouge vermillon,  le bleu indigo ou la poudre d’argentCes couleurs exaltent la vitalité du fondement du YIN et du YANG / Nous pourrions utiliser ces contrastes de nos jours pour accentuer une décoration (des touches d’or sur un fond noir par exemple comme l’éclat que représente esthétiquement la décoration de la Ka’ba).

bloc 4

  • L’art islamique : Prédilection du blanc et du  vert. Le blanc représentant la pureté et la vertu et le vert, une certaine illustration « communautaire » (couleur fréquente sur les drapeaux de pays d’Orient à majorité musulmane ou couleur de la végétation, nature de Dieu) / Nous pourrions nous en inspirer pour notre décoration d’intérieur :  un style blanc et épuré donne tout de suite un aspect d’apaisement.

Ainsi, nous observons qu’il n’est  pas forcément chose aisée d’assembler les couleurs avec harmonie MAIS en prenant en considération une optique d’inspiration et de recherche individuelle, nous pouvons entrer dans une démarche de connaissances de la couleur et de ses origines afin de mieux pouvoir les utiliser et même plus, les ressentir au quotidien. N’est ce pas en connaissant une chose que nous arrivons à l’aimer et à vivre avec en toute harmonie ?

>>>>>>>> Ça vous a plu ?
Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir les prochains articles :

Sonia Chaufourier

Sonia Chaufourier

Coordinatrice de projet chez Orientemoi
Sonia, 29 ans

Coordinatrice de projet dans une association qui aide les jeunes à gérer leur orientation scolaire.
Etudiante en naturopathie et créatrice de Manger Sain et Bon (Blog recettes saines, bonnes et astuces naturopathiques)

Anciennement Chargée de recrutement dans différentes entreprises.
Anciennement créatrice de Sonitacreation (création de tableau abstrait en pastel et animation avec les enfants autour de l'art thérapie)

Diplômée en RH et Sciences de l’éducation
Sonia Chaufourier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *