By

Terra Herba, les plantes et la nature pour se soigner

Spécialiste des plantes et amoureuse de la nature, Terra Herba pour vous soigner

Pour clôturer cette semaine des entrepreneuses 2016, nous vous présentons une entrepreneuse, une passionnée, un esprit alternatif qui vous touchera en plein cœur. Faites connaissance avec Emmanuelle, fondatrice de Terra Herba, une thérapeute qui vous soignera et vous réconciliera avec la nature et votre nature notamment à l’aide des plantes.

N’oubliez pas d’écouter la suite de son interview en fin d’article.

Terra Herba au service de votre mieux-être

Pendant de nombreux siècles, les plantes ont été utilisées pour leurs qualités médicinales, elles ont constitué le principal outil thérapeutique à disposition de l’homme. Leurs propriétés ont été mises en évidence à travers les effets positifs que les plantes gêneraient sur l’organisme, aujourd’hui nous avons l’honneur de mettre en lumière Emmanuelle et sa société Terra Herba.

Emmanuelle, fonde Terra Herba en 2010, à travers un chemin d’épanouissement personnel, de transmission. Un réel besoin de retour aux sources et vers soi pour mieux aider les autres.

Terra Herba se compose de trois volets :

On peut qualifier ma pratique comme un éveil à la nature, et à soi. Nous avons toutes les capacités d’autoguérison en nous, mais il suffit de savoir activer les bonnes sources. Je travaille avec beaucoup de non-musulmans, et je rappelle à chacun l’importance de refaire le lien entre le corps physique et spirituel. Chacun étant libre de choisir son chemin. J’ai une grille de lecture des déséquilibres par la médecine chinoise, ayurvédique, et bien sûr, les enseignements de notre noble et sage religion. Je m’adapte aux réalités de chaque client et l’accompagne à trouver les sources de son épanouissement, de sa guérison.

J’aide au rééquilibrage du ph intérieur de la terre, je sème des graines, et la personne est libre de faire germer et épanouir une belle plante ou pas. Je suis son tuteur pour le guider

Je pars du principe en toute chose que la guérison et l’équilibre vient d’Allah (subhannaho tallah) et que je ne suis qu’une cause parmi d’autre. Je ne prétends pas guérir.

Côté organisation, décrivez-nous votre journée type

Le matin, en arrivant au cabinet, c’est un tour dans les bureaux avoisinant pour prendre des nouvelles de chacun, éventuellement autour d’un café. La convivialité et la simplicité sont les maître mot de mon activité. Ensuite, c’est un tour d’horizon des messages internet, des actualités des réseaux sociaux, et la communication aux autres des événements.

C’est l’accueil de clients, l’écoute lors des consultations. Ou la préparation de mes ateliers, les devis, les rendez-vous avec des structures réservant une animation… un repérage de sortie botanique dans les chemins nantais environnants. C’est aussi la préparation des commandes, un rapport intime avec les plantes, lorsque je prépare mes tisanes. Toujours en conscience, en prière, en gratitude.

Et je mets l’accent dans ma semaine sur ma préparation physique et psychologique pour une écoute bienveillance de l’autre : marche, yoga, prières, jelsa….

Quand vous pensez à ce que vous avez réalisé avec ce projet, quelle est votre plus grande fierté ?

Je suis très fière du parcours que j’ai parcouru et fière d’avoir eu la force de dépasser mes peurs pour monter ce projet. Le plus dur, c’était d’intégrer des réseaux dans lesquels je devais être à l’aise, et dans lesquels je me sentais « extra terrestre » : herboriste et musulmane, je pensais que c’était lié à mon histoire, à mon foulard, à ma drôle de manière de m’habiller. Mais je me suis rendue compte que beaucoup d’entrepreneurs ont ce complexe du démarrage, ne se sente pas toujours à leur place, ne savent pas se présenter et valoriser leur travail ! Cela m’a rassuré et j’ai grandi et progressé avec les autres…. Mes études canadiennes m’ont beaucoup aidé à prendre de l’assurance et à légitimer mon travail.

En quoi votre parcours peut-il inspirer d’autres personnes ?

Je suis fière d’avoir trouvé l’équilibre entre ce que j’étais dans ma jeunesse, mes aspirations profondes, et ce que je suis aujourd’hui au regard de Dieu. J’ai 44 ans, 4 enfants, je suis mariée à un sénégalais. Je suis française, musulmane convertie depuis 20 ans, rejetant toute forme d’injustice, et de violence. Je n’aime pas le sectarisme, l’intolérance, le jugement, les artifices. Je suis encore une « baba cool mais muslim » qui revendique l’Amour, le partage, le revenu de base universel, les monnaies locales, le troc, le jardinage, la contemplation, et l’épanouissement quelque soit son chemin. J’ai accepté de ne pas être parfaite, j’ai lâché prise sur le regard des autres, et je me sens heureuse dans la simplicité. J’aime communiquer aux autres ce bien-être, et c’est souvent ce qu’on me renvoie.

Quelle place tient la foi dans votre entreprise ?

L’éthique est présente dans l’amour de l’autre, être à l’écoute, dans la générosité, le sourire, le bon comportement. Je suis seule au cabinet et je peux prier tranquillement. Améliorer la situation des entrepreneuses en ne travaillant pas « entre nous » mais en s’ouvrant aux autres, et en faisant reconnaître notre valeur et nos compétences !

A quoi ressemblerait votre réussite ?

Réussir pour moi, c’est concilier ma vie de famille avec ma vie professionnelle. C’est tendre à plaire à Allah dans tous les aspects de ma vie. Et c’est d’avoir eu la force de revenir à MOI, à mes aspirations profondes, à mes valeurs, à mes besoins, à mes limites. Sans toujours donner aux autres sans compter, et en me négligeant.

>>>>>>>> Ça vous a plu ?
Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir les prochains articles :

One Response to Terra Herba, les plantes et la nature pour se soigner

  1. alliot says:

    Salem alaykum Masha Allah quel belles description de notre soeur, je suis une de ses fidèles clientes et soeurs de Foi.
    Je confirme que à son contact nous reprenons conscience elle m a redonner l amour des tisanes de mon enfance alhamdulillah!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *