By

Comment faire son « coming-out » d’entrepreneuse !

Quatre conseils pour annoncer son entrepreneuriat

Je rencontre de plus en plus souvent des personnes qui ont fait le choix de l’entrepreneuriat, qui viennent de choisir cette vie ou encore qui se questionnent vivement à opter pour cette formule. A tous les stades on se pose certes la question de la nature du projet, de sa faisabilité ou encore de sa rentabilité mais surtout à un moment donné nous sommes confrontés à l’annonce de ce tournant à notre entourage. Dans cet article, je vous propose quelques conseils pour réussir son « coming-out » d’entrepreneuse.

Sois sûre de toi

« Facile à dire » me rétorquerons les plus acerbes, c’est vrai, mais se mettre en condition de certitude est une étape importante afin de transmettre ses ondes positives, ses espoirs et sa détermination à son entourage. De manière concrète il s’agit de donner à penser que l’on est sûre de soi en travaillant sur la manière dont on va véhiculer l’information et la gérer. D’ailleurs vous verrez qu’à vouloir en convaincre les autres, on finit par s’en convaincre soi-même, merci Emile Coué (qui est-ce ?). En d’autres termes, on s’assure de se tenir droite et fière, de relever la tête, d’avoir le corps (et le cœur 😉 en position d’ouverture pour les personnes qui vont recevoir la nouvelle. Être en position d’ouverture c’est tout bonnement éviter de croiser les bras et se tenir face aux gens à titre d’exemple. La posture du corps est importante car elle va nous positionner face aux gens toutefois le ton de la voix a également son importance. Vous pouvez vous exercez à dire les choses avec un débit calme et posé ce qui donnera à votre auditoire l’impression que vous possédez bien les tenants et les aboutissants de la situation, que vous êtes déjà dans la maîtrise de sorte qu’ils en trouvent les prémisses d’une réception positivée.

Capture d’écran 2015-12-14 à 13.32.07

Anticipe ton auditoire

Dans la même veine, vous pouvez préparer votre « pamphlet » de presse en anticipant les réactions, les questions et même les craintes de votre entourage. Mettez vous en mode « j’explique et je rassure » et ne perdez pas de vue que les remarques qui nous sont adressées dans ces moments-là, nous sont certes adressées à nous par la parole, néanmoins, comme dans toutes discussions, la personne à qui vous vous adressez peut-être tentée de projeter d’elle-même sur votre situation. Autrement dit, il est un mécanisme de défense face aux situations potentiellement stressantes comme le changement par exemple, auxquelles les personnes sont tentées de faire face, c’est ce qu’on appelle la projection. C’est-à-dire que dans ces moments-là, elles vous font des critiques ou des remarques mais qui sont en réalité adressées à elles-même. Elles veulent penser votre situation mais ne peuvent pas s’empêcher d’y coller leurs angoisses ou leurs propres craintes. Ce n’est pas forcement de la malveillance ou de la jalousie, c’est peut être juste une pointe d’immaturité avec laquelle vous pouvez répondre avec brio et bienveillance, classe et distance.

Valorise ta position

Lorsque que vous avez monté votre projet ou même alors que vous êtes en train de le faire n’hésitez pas à énoncer ce qui vous a poussé à échafauder votre affaire ou ce qui vous a donné envie de le faire. Il faut donner à voir les aspects positifs de son choix et valoriser votre position d’entrepreneuse. En effet contrairement à la culture américaine qui a pour réputation de valoriser la réussite professionnelle en « freelance » et qui compte 1 personne sur 3 en travailleur indépendant, il semble qu’il s’avère culturellement presque plus désirable ou confortable pour les français d’avoir un Contrat à Durée Indéterminé et Capture d’écran 2015-12-14 à 13.33.16comme on aime à dire : « la stabilité de l’emploi ». Il faut le reconnaître, les français sont plutôt fébriles vis-à-vis de l’entrepreneuriat, il faut de fait être à même de conquérir les esprits en valorisant cette position certes minoritaire. Parmi les raisons qui ont poussé les femmes à choisir cette voie, j’entends souvent la liberté au niveau des horaires de travail, la possibilité de le faire depuis la maison pour s’occuper des enfants, la perspective de pouvoir s’enrichir plus rapidement qu’en étant fonctionnaire, l’aisance vestimentaire, la possibilité d’exprimer à souhait son potentiel, la prière en son temps, l’opportunité d’être reconnue dans ce que l’on sait faire et de vivre en faisant ce que l’on aime tout simplement. Sachez expliquer simplement ce que vous faites et ne vous morfondez pas en justifications, ne perdez pas votre objectif premier de vue : être vous-même 😉

Médite

Mon avant dernier conseil se dessine en deux axes dont je garderai le meilleur pour la fin. Travailler en libéral, c’est à mon sens une expérience humaine et une aventure personnelle. Lorsqu’on fait son « coming-out » d’entrepreneuse on fait pour ainsi dire une nouvelle présentation de soi-même, on se montre sous un nouvel angle, plus neuf, plus abouti. Notre image personnel et l’estime, le retour que nous avons vis-à-vis de nous s’en trouvent forcement changés. Assurez-vous d’être en phase avec cette nouvelle version de vous-même afin de tenir la distance

Capture d’écran 2015-12-14 à 13.34.11Enfin, et non des moindres, consultez sans cesse le Créateur dans votre démarche. Demandez-Lui de vous menez vers ce qui est meilleur et implorez-Le de vous en rendre satisfaite. A l’instar de Moussa, que la paix soit sur lui, levez les mains et implorez le Seigneur : « Seigneur! élargie ma poitrine, facilite ma tâche, et délie ma langue pour être mieux compris ». [S.20 -Taha ; v.28]. Donnez-vous les moyens d’atteindre vos objectifs en donnant une teinte d’excellence à vos œuvres et couronnez le tout de la conviction que le Protecteur se charge de tout, Il nous suffit et quel bon Défenseur !

>>>>>>>> Ça vous a plu ?
Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir les prochains articles :

Emilie Antoine

Emilie Antoine

Psychologue, Consultante en Coaching, Thérapie et Développement Personnel et Professionnel chez www.mapsyenlignechezmoi.fr
Emilie, psychologue et consultante, je suis aussi une soeur, une fille et une amie. Tantôt blagueuse tantôt rêveuse, je me fais bibliophile, coureuse ou roller-bladeuse. Je suis férue et animée par la Connaissance et c’est ce qui m’a mené et me mène vers : « Lis au Nom de Ton Seigneur qui a tout crée » (s96,v1).
Emilie Antoine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *