By

Les compétences émotionnelles au service de son entreprise

(Ré)-Humaniser le business en repensant l’émotivité

De nos jours, on considère encore trop souvent que c’est l’intelligence, formelle (mais surtout) formatée, le diplôme et bien sûr l’expérience qui déterminent (seulement…) le degré d’efficacité d’une personne dans sa vie professionnelle. Communément, on envisage la sensibilité principalement en ce qu’elle provoque d’émotion et de débordement d’affect.

Or je vous l’annonce, ami(e)s empathes et sensibles, votre caractéristique n’est pas une tare et encore moins une maladie. Conscientisée, acceptée et gérée, l’empathie est un don qui peut être mis, entres autres, au service de son travail.

empathie

Redonner de sa plus-value à l’intelligence émotionnelle

L’intelligence émotionnelle est une capacité, tout comme la capacité mathématique ou verbale. On la définit  comme étant la capacité de comprendre, d’appréhender, d’envisager et de ressentir les émotions en soi-même et chez les autres.

Concrètement, c’est une volonté d’essayer de ressentir et de comprendre les besoins et les émotions de l’autre comme si on était cet autre. Le « comme si » est important puisqu’on n’est pas l’autre, ni à sa place, on ne pense pas pour lui. On cherche à le comprendre, à savoir ce qu’il ressent, ce qu’il veut exprimer. Il ne s’agit pas non plus de juger mais de contribuer à une communication constructive.

Dépasser la dichotomie travail et empathie

Emprunts et empruntes du capitalisme, nous sommes beaucoup à avoir grandi et évolué dans une vision du travail où carrière et émotivité ne font pas bon ménage. Les femmes se sentent jugées dès lors qu’elles dérogent à la convenance professionnelle selon laquelle on ne doit manifester aucune émotivité au travail sous peine d’être taxée « d’hystérique » ou de « nerveuse » en passant par la case « faible ». Évidemment je ne fais pas l’apologie du laisser aller dans les tréfonds des affects mais plutôt je postule pour l’acceptation de ce que peuvent apporter ces touches si souvent féminines que sont la sensibilité, l’empathie et l’émotivité.

L’empathie acceptée dans le « Working Me »

Alors vous allez vous dire: « à quoi bon peut me servir cette spécificité dans mon quotidien d’entrepreneuse ?  » ou encore « quelle est la plus-value de la sensibilité ? » Commençons par envisager ce que cela a de positif pour vous-même. A commencer par soi on en devient plus efficace pour les autres, n’est-il pas ?

L’empathie vers soi pour soi

La notion d’empathie implique souvent le sens de l’écoute. Savoir s’écouter, s’apprécier et s’évaluer sans jugement comporte indéniablement les clés d’une bonne acclimatation à son quotidien. Autrement dit, votre sensibilité vous offre à vous en premier lieu la bienveillance nécessaire à l’écoute de votre rythme. Ce qui pourra vous permettre la souplesse d’agrémenter votre routine au rythme de vos acquis et de vos limites en suspens. Vos préoccupations, votre environnement, vos souhaits, vos envies, vos attitudes, vos craintes sont tout autant de paramètres que vous êtes en mesure de scruter et de comprendre de sorte que vous puissiez vous donner le meilleur et être épanouie et entière à votre entreprise.

réseaux

L’empathie dans la gestion client et partenaires

Communiquer sans jugement

Comprendre pour éviter les rancœurs et les frustrations. Il s’agit d’avoir une approche en perspective, l’empathie permettant d’apporter des solutions plus prolifiques que des accusations. Il s’agit ici d’avoir la capacité de se mettre à distance pour s’ajuster à son interlocuteur.

Écouter, observer, ressentir

Qu’est-ce que vos intuitions, vos impressions, votre feeling vous disent sur votre interlocuteur ? Laissez exprimer vos sens dans le but de pouvoir comprendre, de vous mettre à la place, de déduire afin de mettre en confiance, de saisir les souhaits, les besoins, et les intentions des personnes avec qui vous interagissez. Vous pouvez escompter ainsi de créer un vrai lien et une fidélité plus stable.

Évaluer les conséquences des décisions sur nous-même et sur autrui

En maîtrisant davantage de paramètres non seulement logistiques ou matériels, l’empathe est capable d’y insérer la variable humaine ce qui lui confère une certaine longueur d’avance prévisionnelle et décisionnelle.

Connaitre son réseau en profondeur

Au delà du « qui fait quoi », une certaine sensibilité permet d’être en mesure de s’adapter selon « qui est comment » de sorte de pouvoir donner un maximum d’importance et d’optimisation à son réseau professionnel.

L’empathie au service de la créativité

Se rebeller de manière constructive

Nous avons toutes et tous due nous conformer à une vague dominante, à un certain conformisme qui nous fut inculqué dès notre plus jeune âge. Nos manières de penser, de produire, de travailler de communiquer en sont fatalement imbibées. Je postule que c’est un certain recul vis-à-vis de ce courant dominant qui va permettre  à l’empathe de remettre une certaine distance vis-à-vis des influences extérieures et de se recentrer sur ses ressentis et son rythme afin de pouvoir s’écouter et surtout laisser exprimer cette créativité qui est la sienne.

Laisser croitre son intelligence de situation

Le concept d’intelligence étant encore trop perçu par le biais du prisme scolaire, beaucoup n’ont pas perçu les situations sociales comme promotrices de l’épanouissement de l’intelligence. De fait, nous sommes moins enclins à envisager la vie sociale et relationnelle comme autant d’occasions de s’éduquer dans le sens de l’intelligence émotionnelle. Ainsi je postule que l’empathie est une des compétences dont on doit prendre conscience comme une réelle plus-value que nous pouvons développer et travailler dans toutes les situations de sorte de pouvoir constituer un réel panel de créativité humaine.

Etre proactif en envisageant son ressenti comme moteur de ses des actions

Il est une tendance qui persiste dans la croyance en ce que les personnes émotives sont souvent sous le joug de leurs émotions. Je postule que ce n’est peut être pas leurs émotions ou leurs ressentis qui les handicapent mais plutôt la non acception et le déni de celles-ci, que cela soit au niveau de l’entourage mais surtout en leur propre sein. Pourtant, l’empathe est riche de la réception d’une multitude d’informations au contact de l’environnement et des personnes. Ces données émotionnelles sont comme l’essence qui peut alimenter le moteur de leur créativité. En d’autres termes, il peut mettre à profit son empathie en acceptant ce qu’elle lui procure de sorte à pouvoir la remobiliser dans la profondeur de sa créativité.

N’est il pas plus sain, plus aisé, plus naturel que de vouloir se réapproprier « ce petit bout de comment » avec lequel Allah Le Très Haut nous a crée ? L’intelligence émotionnelle est une caractéristique, une capacité, une grâce offerte par notre Seigneur ! Ce don, nous pouvons le mettre à profit, le travailler, le peaufiner en nous-même pour le bien mené de notre business mais également pour le bénéfice d’autrui et de la société. Repenser le business avec la bonne opinion de l’émotivité, n’est-ce-pas là faire preuve de reconnaissance et par la même d’en booster sa productivité ?

>>>>>>>> Ça vous a plu ?
Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir les prochains articles :

Emilie Antoine

Emilie Antoine

Psychologue, Consultante en Coaching, Thérapie et Développement Personnel et Professionnel chez www.mapsyenlignechezmoi.fr
Emilie, psychologue et consultante, je suis aussi une soeur, une fille et une amie. Tantôt blagueuse tantôt rêveuse, je me fais bibliophile, coureuse ou roller-bladeuse. Je suis férue et animée par la Connaissance et c’est ce qui m’a mené et me mène vers : « Lis au Nom de Ton Seigneur qui a tout crée » (s96,v1).
Emilie Antoine

3 Responses to Les compétences émotionnelles au service de son entreprise

  1. Houria says:

    Très intéressant !

  2. Ilham says:

    As salamou alaykoum,

    Superbe article ma sha Allah ! Et tellement vrai, on a trop tendance à brider ses émotions de peur qu’elles nous dépassent. Il faut apprendre à les utiliser intelligemment et je suis certaine que cela peut faire des merveilles avec l’aide d’Allah

  3. Sabah says:

    Merci ! Je vais pouvoir me réconcilier avec ma nature profonde empathique et émotive dont j’ai souvent honte !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *