By

For Muslim’A Création, la réussite de fil en aiguille

For Muslim’a Création, un parcours qui force le respect

On commence notre seconde moitié de la quinzaine avec une lauréate hors pair, une autodidacte, une battante, bref une entrepreneuse musulmane qui peut être un exemple pour la communauté. Il s’agit de Sema, fondatrice de For Muslim’A Création, une boutique de vêtements sur mesure destinée à la femme musulmane, mais pas seulement !

N’oubliez pas d’écouter la suite de son interview disponible à la fin de l’article.

Logo for Muslim'a Création

Sema, vous avez un parcours très particulier et semé d’embûches, racontez-nous

Je suis autodidacte. J’ai quitté l’école à 16 ans car je me faisais harceler tous les jours par ma CPE et ma principale. Cela avait été une année horrible et elles m’ont poussé à quitter l’école au risque de me faire virer. Je précise que pourtant je ne le portais pas dans l’enceinte de l’établissement mais qu’en dehors du cadre scolaire. Elles ont même réussi à retourner mes parents contre moi. J’ai toujours été une battante et grâce à cela j’ai pu garder les pieds sur terre. A force d’entendre des « tu ne seras bonne que pour la cuisine » « il faut enlever ce chiffon » « avec ça tu n’auras jamais de travail » je me suis dit qu’il était temps de faire quelque chose pour ne plus dépendre des autres. Ce passage de ma vie est tellement long qu’une page ne suffirait pas.
Quand j’ai quitté l’école en juin 2009 (et quel soulagement !) au départ j’ai cherché un apprentissage, à l’abri des regards et pour ne pas gêner le patron j’ai cherché dans téléphonie, la pâtisserie et bien sûr sans succès. S’ensuivent de nombreux rendez-vous au pôle emploi qui n’ont fait que m’enfoncer. Jusqu’au jour où après m’être prise une réflexion, j’ai quitté les lieux en claquant la porte en leur disant haut et fort « qu’on se reverra bientôt ». En générale quand je décide d’une chose, je l’ai par la grâce d’Allah, je ne lâche rien.
En essayant d’être mon propre patron, je ne savais vraiment pas quoi faire. J’aime les choses originales. Un jour, après avoir fait du shopping toute la journée sans succès car les vêtements étaient inappropriés pour mon hijab, je me suis demandée pour quoi ne pas les faire moi-même.
Et c’est là que tout a commencé. Auparavant je n’avais jamais cousu un bouton et être couturière et créatrice ne m’aurait jamais effleuré l’esprit. J’ai cherché des cours dans mon quartier, c’est là que j’ai appris un peu les bases mais dû à des problèmes de famille j’ai dû prendre mon propre appartement à 17 ans et je n’ai donc plus suivi ces cours.

Cependant comme je l’ai dit plus haut, quand j’ai décidé quelque chose c’est dur de m’y faire renoncer. J’ai commencé avec 4€, c’est symbolique pour moi ces deux pièces de deux. J’avais acheté un tissu au kg avec lequel j’ai confectionné un jilbab que je revendu à faible prix compte tenu de mon expérience. Puis j’ai racheté du tissu et ainsi de suite pendant 4 ans jusqu’à la création de mon entreprise…
Mon mari que j’ai épousé à 17 ans lui avait commencé un apprentissage à 16 ans pour subvenir à nos besoins. Lorsqu’il quittait notre studio à 7h, je commençais à coudre et ce jusqu’à son retour c’est-à-dire 17h. Enfin si on peut appeler ça coudre (rires)… J’utilisais des draps, des vêtements découpés pour leur patron, j’ai fais comme ça pendant 2 ans et demi j’ai tout appris sur le tas et par moi-même car je ne pouvais plus aller aux cours ni m’en payer.
J’ai remporté il y a 5 mois le 18 octobre 2013 le prix de « Lauréate régionale de pays du la Loire Talents des cités 2013 » accompagné d’un chèque, alhamdulillah. Cela a été une grande fierté d’autant plus que je suis passée en direct à la télé dans l’hémicycle du sénat et plusieurs fois dans les journaux. Au départ je ne voulais pas apparaître car je suis modeste et je n’aime pas me montrer, mais je ne voulais pas louper l’opportunité que mes professeurs de lycée et tous ceux qui m’ont enfoncé puisse me voir.

Quel parcours ! Présentez-nous maintenant votre entreprise

For Muslim’A Création, est une boutique diversifiée, qui propose une gamme de vêtements uniques et originaux afin d’habiller la femme musulmane qui souhaite allier pudeur et esthétisme.
Cependant nos services ne s’arrêtent pas là : vêtements pour bébé/enfant, hommes, jouets, décoration intérieure, robes de cérémonies, cosmétiques naturels etc… Un service clientèle totalement à votre disposition pour vous aider et vous conseiller à vous parer de façon pudique et classe. Notre boutique offre un produit fini sur-mesure et permet également d’apporter des modifications à vos vêtements (choix du col, de la coupe…) pour d’avoir un produit totalement à votre goût. De plus, vous avez la possibilité de faire créer votre vêtement à partir d’un croquis ou une photo afin d’obtenir un vêtement entièrement à votre image.

Quel est votre produit phare et pourquoi est-il si spécial ?

En ce moment, notre top vente est l’ensemble « Valentina » décliné dans de nombreuses couleurs dont le vieux rose qui fait fureur. Sobre et très classe à la fois grâce à sa dentelle et son châle assorti qui est magnifique. La taille est soulignée grâce à un élastique fin.

ensemble Valentina

Côté organisation, décrivez-nous votre journée type

Je suis ce mois-ci dans le numéro d’Ahly magazine pour une journée type.
Sans rentrer dans les détails, je me lève à 6h et prépare le petit déjeuner de mon mari et son déjeuner. Nous déjeunons ensemble et après son départ, je fais du ménage, lessives et rangement avant le réveil de mes enfants vers 8h30. Je liste ce que j’ai à faire pour la journée avec cases à cocher, même si avec deux enfants en bas âge nous n’avons quasiment que des surprises mais j’essaie d’évaluer une durée pour chaque tâche pour ne pas perdre de temps.
Comme je compte faire l’école à la maison, nous faisons beaucoup d’activités avec les enfants (ma fille va avoir 3 ans et mon fils à 1 an).
De 8h30 à 10h30, pendant qu’ils déjeunent et jouent, je travaille dans une chambre que j’ai aménagé en atelier. Souvent les enfants me rejoignent et jouent avec ce qu’ils trouvent dans l’atelier, ma fille m’aide parfois à ranger. Vers 11h30, je prépare le repas de midi en essayant de préparer également le dîner afin de passer du temps en famille le soir.
Mes enfants font la sieste de 14h à 16h environ. Je repars alors travailler sur mes commandes et profite du calme pour coudre ou pour faire des choses importantes comme rédiger des courriers et passer des appels.
Après cela, s’il fait beau, nous allons nous promener, sinon nous faisons des activités à la maison, activités souvent axées sur la pédagogie Montessori. Ils vont à la crèche le lundi et jeudi, alors ces jours-là, je me transforme en wonder women pour travailler à fond.

L’argent est souvent un problème pour les entrepreneuses, comment avez-vous financé votre entreprise ?

Vu que mon mari a travaillé à 16 ans c’est lui qui m’aidait pour que j’investisse et je le remboursait avec ce que je gagnais. Alhamdulillah.

Quand vous pensez à ce que vous avez réalisé, quelle est votre plus grande fierté ?

Ma plus grande fierté est d’avoir réussi seule sans baisser les bras malgré tous ces découragements. Alhamdulillah je suis aussi très fière d’avoir eu un mari à mes côtés, cette aventure a renforcé notre couple.

Qu’est-ce que vous vous êtes offert avec votre premier salaire ?

Vu que je réinvestis, pas grand-chose pour moi mais heureuse d’avoir acheté pour mon entreprise, des machines plus performantes. Par ailleurs, avec le prix que j’ai gagné à Talents des Cités, j’ai pu floqué ma voiture.

En quoi votre parcours peut-il inspirer d’autres personnes ?

J’ai commencé jeune et avec la rage de vaincre, ce qui m’a permis d’y arriver seule et à partir de rien et sans expérience. Montrer que si l’on veut on peut et que ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort.

Quelle est votre astuce pour allier vie personnelle (ex: famille) et vie professionnelle ?

Faire participer mes enfants à mon travail et consulter mon mari pour chaque décision, avoir son avis sur telle idée ou tel modèle.

Dans quelle mesure intégrez-vous l’éthique musulmane dans votre entreprise ?

Dans la coupe et le choix des modèles qui respecte les conditions du hijab pour la femme musulmane. De plus, pour moi le choix de produits bio notamment pour les cosmétiques fait partie de l’éthique musulmane et si j’avais une clientèle prête à mettre le prix, par conviction, tous mes tissus seraient bio.

A quel moment considéreriez-vous avoir réussi ?

J’aurais réussi quand j’aurais ouvert une boutique physique avec un coin détente café au féminin associé.

Terminons sur une note d’humour Sema ; avez-vous une anecdote potache à nous raconter ?

La tête des administrations lorsqu’ils s’apprêtent à écrire sans emploi/mère au foyer sans me laisser terminer ma phrase et qui se décomposent lorsque je leur dis que je suis à mon compte (rires). Je ne suis pas du genre à me vanter, d’ailleurs je n’amène jamais le sujet sans raison, mais lorsqu’ils ne me prennent pas au sérieux je dis « ah mais vous m’aviez pas vu à la télé » « euh non pourquoi ?» « et bien parce que j’ai remporté le prix régional talents des cités cette année et j’ai été invité au sein du sénat » bon, pas besoin de vous décrire leur visage (rires) !

Cette année, Akhawate Business vous propose, en plus d’un article qui consacre les lauréates de la quinzaine, une interview enregistrée et mise en ligne sur notre chaine Youtube.

Ecoutez Maintenant la suite de l’interview de Sema, notre couturière pleine d’énergie

Qu’Allah vous facilite vos projets, Sema. Nous invitons tous ceux qui aimeraient découvrir votre marque et avoir plus d’information sur vos créations à visiter votre site >> For Muslim’A Création, à aimer votre page facebook >> For Muslim’A Création et à lire les articles de votre blog

Akhawate Business

Akhawate Business oeuvre pour la promotion de l'entrepreneuriat féminin selon l'éthique musulmane

6 Responses to For Muslim’A Création, la réussite de fil en aiguille

  1. Bravo Sema et merci de partager si bien ton parcours, tes émotions, tes espoirs !
    Manon.

  2. Bravo franchement votre histoire me touche énormément! Je vous souhaite plein de succès inchaAllah, ça fait vraiment plaisir d’entendre que des femmes musulmanes réussissent!!!

  3. Selam alaykum wa rahmatullah

    Merci beaucoup pour cette opportunité que vous m’accordez les soeurs 1000 merci et heureuse d’être parmi d’autres soeurs éblouissantes ma sha Allah !

  4. sarah says:

    Salam
    Bravo Sema, félicitation, Mabrouk pour ta réussite, Tu es un bel exemple de courage et de persévérance machaAllah.
    Depuis quelques années je souhaite me lancer dans une activité similaires mais j’ai toujours peur de me lancer pour de bons, pourtant j’ai acheté le tissus, la machine à coudre et même le logo est prêt lol.
    Qu’Allah te facilite les choses, et à toute la oumma inch Allah.
    Salam

  5. Rossel says:

    Salamou alaykoum
    BRAVO qu’Allah te protege ainsi que ta famille continue♡♡♡

  6. Sophie says:

    Ravie de lire ton témoignage. Tu es la preuve même qu’avec peu et de bonnes intentions, on peut réussir. Rien que d’avoir été sélectionnée par TALENTS DES CITES c’est une première réussite. La sélection d’Akawates Buisness en est une seconde. Garde ta motivation surtout, et ta joie de vivre Sema :)

Laisser un commentaire