By

Entrepreneuses musulmanes : Qui sont-elles ?

Qu’est-ce qu’une entrepreneuse musulmane ?

Depuis peu, les musulmans en occident, et plus particulièrement en France, représentent une force montante dans le monde du travail. Devant le durcissement des règles et des comportements vis-à-vis des femmes musulmanes (interdiction du voile à l’école publique, discrimination à l’embauche, violence…) et avec l’émergence d’une génération plus pratiquante, les musulmanes sont de plus en plus nombreuses à se lancer dans entrepreneuriat. En effet, il semble qu’être à son compte soit une opportunité de plus en plus saisie par ces femmes qui aspirent à travailler en conformité avec leurs valeurs et leurs ambitions.
Quelles sont justement ces valeurs qui les animent ? Qu’est ce qui fait leurs forces en tant qu’entrepreneuse ? En résumé, qui sont-elles ?

Avant de répondre à ces questions, il faut d’abord comprendre ce qu’est un entrepreneur.

entrepreneuse_musulmane

Entreprendre : du travail et de l’aventure

L’entrepreneuriat a de multiples acceptions. D’une part, un entrepreneur peut être un pionnier très doué qui possède des caractéristiques exceptionnelles que l’on retrouve chez une minorité de la population.  D’autre part, on retrouve des définitions plus simples qui décrivent l’entrepreneur comme un porteur de projet qui travaille à son compte et assume les risques liés à son activité. Toutefois, en recherchant les différentes définitions de ce mot, on remarque que la littérature anglo-saxonne décrit l’entrepreneur en insistant sur la prise de risque et la recherche d’opportunité. Par exemple, la prestigieuse Harvard Business School définit l’entrepreneur comme une personne à la recherche d’opportunité qu’importe les ressources (humaines, financières, matérielles, etc) dont il dispose. Cela souligne une caractéristique fondamentale qui est la prise de risque car en effet, l’entrepreneur délaisse la sécurité (quoi que précaire) et le confort d’un emploi salarié, investit ses économies, son temps et son énergie pour un projet qu’il a lui même façonné.

Ajoutons que ces hommes et ces femmes qui se lancent dans cette aventure ont souvent une bonne dose de débrouillardise et développent un flair qui détecte les bonnes affaires. Enfin, qu’importe la façon dont on définit l’entrepreneur, on ne manquera jamais de saluer le travail, souvent faramineux, accomplit pour mener à bien le projet.

Entrepreneur/ entrepreneuse : y a-t-il une différence ?

Revoici l’éternel débat qui compare les compétences selon le genre. Au delà des idées reçues, les différentes études menées ont prouvé qu’effectivement, il y a des différences hommes/femmes au niveau du travail et de la gestion de projet.

On ne s’étonnera pas de découvrir que certaines études ont montré que les femmes leaders, et a fortiori entrepreneuses, ont un meilleur sens relationnel que leurs homologues masculins.
Les qualités relationnelles dont font preuves les femmes leur permettent d’analyser les situations avec plus de précision et de collecter des informations de toutes parts. Et cette qualité d’écoute  renforce leur qualité de persuasion. Par ailleurs, on découvre que l’entrepreneuse perçoit les échecs plus comme des opportunités ou des occasions pour se remettre en question et rebondir.

Le témoignage de la vice présidente du service des ressources humaines de Yahoo !.Inc décrit parfaitement cette caractéristique : « si je fais une erreur, je serais peut être dure avec moi-même dans un premier temps, mais rapidement, je me débarrasse de ce sentiment et réfléchi à la façon de résoudre cette situation. Ça ne doit pas affecter ma confiance ne moi. En fait, parfois quand je me retrouve le dos au mur, le meilleur en moi se révèle ».

Notons également qu’il est fort probable que les aspirations d’un entrepreneur et d’une entrepreneuse différent. Certaines affirment que pour une femme, entreprendre c’est donner du sens à sa vie ou sa carrière, y apporter un équilibre et prendre du plaisir alors que pour un homme, c’est avant tout un moyen de faire du profit. Bien entendu, ces analyses ne sont pas des généralités.

Entrepreneuse et musulmane

En plus d’avoir toutes les caractéristiques et qualités précédemment citées, les entrepreneuses musulmanes se définissent par leur foi et les actes qu’elles accomplissent en conformité avec celle-ci.

Tout d’abord, elles entreprennent souvent pour se permettre de travailler dans un environnement conforme à l’islam, c’est-à-dire qui leur permettent de prier à l’heure, où il n’y a pas de mixité, et où leur voile n’est pas un problème. On entend également ces entrepreneuses satisfaites d’être à leur compte parce que de la sorte, elles peuvent mieux s’occuper de leur foyer et de leur famille.
Par ailleurs, ce qui les unit toutes, c’est cette volonté de prouver qu’elles sont compétentes, pleines de ressources et disposées à servir la communauté et à en être des moteurs.

Akhawate Business a une idée bien précise de l’entrepreneuse musulmane idéale :

  • Elle est une véritable professionnelle : loin de l’approximation grossière, l’entrepreneuse musulmane a construit un projet cohérent avec une stratégie réfléchis. Elle est ambitieuse et aspire à être une référence de son secteur.
  • Elle s’attache particulièrement à appliquer les préceptes de l’islam, à commencer par ses produits ou services qui sont licites ainsi que son financement. Cette entrepreneuse ne vole pas, n’imite pas et n’est pas déloyale dans son comportement. De même, elle met un point d’honneur à être honnête et aimable.
  • Elle dépense dans le sentier d’Allah, de ce qu’Allah lui a offert, dans l’aisance comme dans la restriction, comme l’ordonne Allah : « Et concourez au pardon de votre Seigneur, et à un Jardin large comme les cieux et la terre, préparé pour les pieux, qui dépensent dans l’aisance et dans l’adversité, qui dominent leur rage et pardonnent à autrui – car Allah aime les bienfaisants » [S.3 ; v.134]
    Évidemment, ce devoir incombe à tous les musulmans, mais l’entrepreneuse doit particulièrement s’attacher à chercher la bénédiction de son Créateur dans son commerce. L’aumône est aussi bien une façon de remercier Allah dans la réussite que de se montrer reconnaissante malgré les difficultés.
  • Elle est exemplaire. Oui, rien que ça ! L’entrepreneuse musulmane donne le bon exemple, elle inspire les autres par son comportement et son travail.

Effectivement, il s’agit d’un idéal, sûrement, ajouteriez-vous ou au contraire, enlèverez-vous certains points. Quoi qu’il en soit, soyons d’accord pour dire que l’entrepreneuse musulmane doit craindre Allah, s’en remettre à Lui dans sa vie et a fortiori dans son commerce. Elle se doit également de monter et gérer son projet avec professionnalisme et ambition.

>>>>>>>> Ça vous a plu ?
Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir les prochains articles :

Louiza B

Louiza B

Ex-entrepreneuse, Louiza est co-fondatrice et aujourd'hui présidente d'Akhawate Business. Ses centres d'intérêts comptent l'entreprenariat, la gestion de projet, le développement personnel, le commerce en islam, le leadership.
Louiza B

12 Responses to Entrepreneuses musulmanes : Qui sont-elles ?

  1. Sianat Abaya says:

    Excellent article! Je suis parfaitement d’accord avec les caractéristiques de l’entrepreneuse musulmane.

  2. Meryem says:

    Très bon article, très bien écrit tbarkAllah, j’ai pris beaucoup de plaisir à le lire et je m’y suis tout à fait retrouvée, bonne continuation à Akb incha Allah.

    Meryem de Candine Halal

  3. Sheymaa says:

    Superbe article ma challah !!!
    Il résume tout à fait ce qu’est une VRAI entrepreneuse musulmane …
    Je me demandais si je pouvais me considérer comme tel en lisant l’article et je pense avoir oeuvré dans ce sens al hamoudillah. khey challah.
    Je partage !!!

    Sheymaa de OukhtyDress.fr

  4. Pingback: Salon e-marketing : 5 bonnes raisons de vous y rendre |

  5. Pingback: Suis-je faite pour devenir entrepreneuse ? |

  6. Pingback: Lancer un business : le choix du fournisseur |

  7. Pingback: Vie d'entrepreneur(se) : surmonter les difficultés |

  8. Pingback: SPMF, Brick et Networking : les entrepreneuses tissent leur réseau

  9. Pingback: Règles du commerce en islam : le B.A.BA |

  10. Pingback: L'unique chose à faire pour augmenter son chiffre d'affaires |

  11. Pingback: HA Communication, agence spécialisée pour les PME, sponsor de la Quinzaine |

  12. sissoko bintou says:

    Salam,

    je suis autoentrepreneuse à domicile je vends des cosmétique aloé véra et je suis aussi coordinatrice google si vous êté interréssé a mon premier travail sache que cette entreprise embauche et accepte les personne voilée vous êtes aidez et le deuxième travail et si vous êtes dépendant et que vous voulez ouvrir une entreprise et être aider pour le logo et le photo extérieur et intérieur et être le premier sur page google nécessitait pas recontacter moi pour tous renseignements.
    tel:0667365471
    email:sissokobintou98@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *